Actualités de nos élèves

Janvier 2018 - "Crépuscule I" d'Agathe Bouton (2005)

Par YAMINA AMARA, publié le mardi 5 mars 2019 13:08 - Mis à jour le mardi 5 mars 2019 13:09
C6.jpg

A l’hôpital, un vieil homme parlait souvent seul. Il s'appelait Monsieur Robert, il était très aimable, aimait peindre et offrir des petits cadeaux. Il ne s'ouvrait pas beaucoup, personne ne le connaissait vraiment mais tout le monde avait de l'affection pour ce vieil homme. Les seules visites qu'il recevait étaient celles des infirmières. Il parlait souvent du souvenir qu'il avait de l'Angleterre, il décrivait un paysage montagneux avec du brouillard. Il ne se rappelait que de cela. D'ailleurs, il ne peignait que des tableaux de ce paysage et parfois il tirait le portrait des infirmières. A chaque fois qu'on lui demandait pourquoi il faisait cela, il restait muet et discret.

L'homme se faisait de plus en plus vieux, mais jamais il ne s'exprima sur ce paysage pour lequel il portait pourtant une énorme importance. Alors, un jour le personnel de l’hôpital décida de se cotiser pour lui offrir un merveilleux voyage en Angleterre afin de lui permettre de retrouver une dernière fois ce paysage et peut-être même lui permettre de faire remonter les souvenirs de ce lieu. Arrivé sur place, il s'installa dans son hôtel mais avant qu'il ne mette un seul pas dehors, une crise cardiaque le terrassa. Il mourut sans laisser la moindre explication sur le lien qui l’unissait à ce paysage.

 

Angee N., 5e4

 

 

Encore nous...

 

Je ne sais pas si vous vous rappelez de nous mais, nous sommes les enfants du bateau. C'est comme ça qu'on nous a appelé dans les journaux et télévisions du monde.

Vous nous avez oublié parce que nous ne sommes plus sur le paysage bleu et nuit. L'artiste nous a effacé de sa peinture. Pas grave, je vais tout vous raconter depuis le début.

Le 18 mai 1999 la guerre commença sur tout le territoire au nord-est de l'Inde . Au début, nous avons entendu une énorme explosion et une fumée noire épaisse se répandit partout autour de nous. Paniqués, nos parents nous dirent d'aller nous cacher dans une petite embarcation sur mer car les avions ne bombardaient pas les eaux. Cachés sous la bâche du bateau nous avons entendu un coup de feu puis, plus rien. Le silence complet. Après quelques instants nous sommes retournés à la maison et c'est là que nous avons découvert nos deux parents morts. Nous n'avions plus rien. C'est alors que nous avons décidé de fuir dans un bateau qui partait vers les pays en paix.

Aujourd'hui nous sommes le 16 janvier 2019 et nous nous retrouvons en France, seul pays qui nous a accueilli.

Voila notre histoire et la raison pour laquelle nous étions dans un bateau.

Lucie B., 5e4